UNE MAÎTRISE ÉLEVÉE DE L’INFORMATIQUE
EMBARQUÉE AU SERVICE DE L’HUMAIN

18 février 2022

Bien davantage qu’une simple spécialisation au sein du département R&D de l’entreprise, l’intelligence embarquée s’inscrit dans une longue tradition de développements mécatroniques. En effet, depuis plus de vingt ans, l’électronique et l’informatique sont intégrées dans les produits de VOH qui, par ailleurs, investit 10% annuellement de son chiffre d’affaires dans la recherche et développement. Une telle démarche vise à décupler la valeur ajoutée apportée par le savoir-faire et les compétences de l’horloger grâce à la puissance de l’électronique. Explications avec Richard Vaucher et Bastien Paratte, respectivement CEO et responsable du département R&D.
Depuis la carte électronique multi-usage développée il y a plus de vingt ans pour équiper les échappemètres, l’électronique embarquée est l’un des fers de lance des innovations de l’entreprise. « En arrivant chez VOH, l’une de mes premières missions fut de moderniser cette carte de manière à la rendre la plus polyvalente possible tout en maîtrisant ses coûts et sa consommation en énergie et en augmentant ses performances », explique Bastien Paratte. En termes de coût, l’ingénieur revient sur l’importance d’une réflexion en amont du projet, notamment sur les fonctions digitales à implémenter. Lors de cette première étape, Bastien Paratte et son équipe évaluent s’il faut en créer de nouvelles. « Par exemple, nous vérifions si nous disposons déjà d’un bloc fonctionnel capable de piloter un moteur défini. Si ce bloc n’existe pas, il faut rechercher sa disponibilité sur le marché ou le développer en interne. » Bien évidemment, le défi est d’arriver à une solution économiquement optimale, tant du point de vue des performances que du prix de vente final. « Au départ, le client exprime ses besoins, explique Richard Vaucher, que nous transformons en fonctions qui, ensuite, deviennent les caractéristiques du produit final. En fin de compte, pour le client, seuls comptent le résultat final et le rapport prix/satisfaction. Le chemin pour y parvenir est de notre entière responsabilité. »
Au-delà de l’argumentaire financier, la « réponse client » nécessite la maîtrise de plusieurs savoir-faire de pointe spécifiques lors de la conception d’une carte électronique moderne. Pour VOH, cela comprend notamment la maîtrise de la communication sans fil, celle de la basse consommation, celle des capteurs et du traitement de signal (notamment pour les mesures d’effort et de position) et bien entendu des connaissances solides dans le pilotage de moteurs. « En outre, une parfaite compréhension de l’appareil final est nécessaire afin que l’intégration de l’électronique soit la plus naturelle et pratique possible ; l’ergonomie globale est une composante majeure lors du design de la partie électronique du produit. »

L’AVÈNEMENT DE LA MÉCATRONIQUE

L’intégration de l’électronique dans un dispositif mécanique est décrite par un mot-valise : la mécatronique. Bastien Paratte en précise la signification : « Chaque fois que nous développons un système mécatronique, nous devons prendre en compte la mécanique, ses fonctions et les contraintes géométriques de l’appareil. C’est une négociation permanente entre les deux domaines, le résultat doit être une fusion idéale de l’un et de l’autre. » Dans ce cadre, la réflexion de base implique de définir quelles fonctions mécaniques du produit peuvent être éventuellement remplacées ou assistées par de l’électronique. « Dans cette optique, l’équipe se pose une série de questions qui constituent une sorte de cahier des charges pour le développeur : l’appareil communiquera-t-il avec un autre dispositif ? Que communiquera-t-il ? Est-ce que cette communication sera sans-fil ? Nécessite-t-il une interface utilisateur ? Doit-il contenir une batterie ? Quelle est la précision attendue ? etc… »

« Il est nécessaire de contextualiser chaque projet, intervient Richard Vaucher, et de se questionner sur la pertinence de ce que l’on est en train de créer, pour qui et pourquoi. Ces interrogations doivent transparaître en filigrane de chaque étape du développement avec comme vision finale une réponse précise à l’attente du client. »

« SUBLIMER LE GESTE HUMAIN »

À l’ère de l’industrie 4.0, la mécanique et l’électronique de base seule ne suffisent plus. On y ajoute donc une couche d’informatique qui nécessite d’intégrer à notre équipe R&D des ingénieurs « geek » capables de véritables prouesses. Ces derniers positionnent VOH en tant qu’entreprise high-tech de référence sur son marché, avec un degré de maîtrise technologique élevé. Très peu d’organisations peuvent se targuer d’avoir un contrôle complet du développement et de la production avec quasi 100% des tâches maîtrisées en interne : l’informatique embarquée est donc la dernière couche de compétences que nous avons apportée à notre organisation ; c’est un complément naturel à notre maîtrise de la conception mécanique et électronique, de l’usinage, de l’assemblage, et de bien d’autres encore nécessaires à la réalisation de produits de pointe manufacturés.

Grâce à l’informatique embarquée dans les produits VOH, les utilisateurs disposent de données de traçabilité complètes « saisies » de manière discrète. « En clair, la meilleure électronique est celle qui se fait oublier, qui est invisible », résume Bastien Paratte. Toutefois, il est primordial de ne pas circonscrire les avantages des produits à la discrétion et à l’accessibilité des données, la fonction originelle reste le but ultime d’un produit VOH.

« L’informatique embarquée décuple la valeur ajoutée du geste et du savoir-faire humain ; elle ne remplace pas l’homme, elle sublime ses compétences qui font la valeur de l’horlogerie suisse ! » s’enthousiasme Richard Vaucher. Justement, valoriser les compétences de l’horloger est le véritable leitmotiv des collaboratrices et des collaborateurs de l’entreprise. Chaque membre de l’équipe a un rôle précis à jouer, en se coordonnant et ils optimisent la réalisation de chaque produit, de l’informatique à l’assemblage, en passant par l’ergonomie, toujours avec le souci constant de concevoir des produits de qualité et d’une fiabilité digne de l’ambition de VOH.