NATHALIE MERCIER-VAUCHER, DIRECTRICE ADJOINTE DE VOH SA, OBTIENT SON BREVET FÉDÉRAL DE SPÉCIALISTE EN GESTION DE PME

03 mars 2022

Malgré les aléas de la pandémie, les collaboratrices et les collaborateurs de VOH ne sont pas restés inactifs, tant du point de vue personnel que professionnel. À l’image de notre directrice adjointe, Nathalie Mercier-Vaucher, qui a obtenu son Brevet fédéral de spécialiste en gestion de PME. Un diplôme qui valide ses compétences et sa grande expérience au sein de notre entreprise.
Arrivée en 2009 chez VOH comme ingénieure en microtechnique, Nathalie Mercier-Vaucher a progressivement gravi les différents échelons de l’entreprise, ce qui lui a fait découvrir un grand nombre de secteurs. « J’ai débuté en méthode industrielle et, par la suite, j’ai créé le Service Clients dont j’ai été responsable durant quatre ans. Cela correspondait à un réel besoin pour positionner VOH comme un prestataire qui propose un support et des solutions pérennes à ses clients », explique-t-elle.

Auparavant, Nathalie Mercier-Vaucher fut également chargée de projets. Une mission qui lui a permis d’avoir une vue d’ensemble et plus régulière sur la gestion des finances et des ressources humaines. « Au fil du temps, j’ai repris de nouvelles tâches dans différents domaines.» En 2015, elle rejoint la direction de l’entreprise.

UN DIPLÔME POUR VALIDER LES ACQUIS

Intégrée dans l’équipe administrative, notre directrice adjointe s’est progressivement formée en suivant des cours sur le droit du travail ou les assurances sociales. Des formations qui lui permettaient d’obtenir une première assise dans ses nouvelles fonctions. « J’avais repéré ce Brevet fédéral de spécialiste en gestion des PME. Mais, prise par une vie professionnelle et privée intense, je ne m’y étais pas engagée. Ensuite, j’ai vu qu’il était possible d’obtenir ce brevet par validation des acquis. Je me suis donc lancée. »

Le Brevet fédéral de spécialiste en gestion de PME se compose de six modules qui concernent différents thèmes tels que la gestion d’entreprise générale, le leadership, le marketing ou la comptabilité, par exemple. Forte de son expérience au sein de VOH SA, Nathalie dépose un dossier d’équivalence en janvier 2021. « On doit répondre à environ 150 questions. Les réponses doivent être courtes, il s’agit donc de synthétiser sa pensée et ses réflexions. » Une fois la première étape passée, la deuxième épreuve consiste en un examen oral de « plausibilité » qui valide le premier questionnaire.

Ensuite, le parcours continue : « Il faut rédiger un dossier de performance. C’est finalement ce document qui permet d’obtenir le brevet fédéral. Le candidat choisit un thème particulier qui doit être transversal aux six modules de la formation », détaille la nouvelle spécialiste en gestion des PME.

La dernière phase du parcours consiste en une présentation orale du dossier devant un jury, qui dispose ensuite d’une heure pour poser toutes les questions nécessaires à l’évaluation finale de la candidate.

DES ÉCHANGES AVEC D’AUTRES RESPONSABLES D’ENTREPRISE

Que retenir d’une telle expérience ? De l’avis de la jeune diplômée, la collaboration avec les autres participants à ce cours était essentielle : « On était plusieurs. J’ai collaboré avec d’autres responsables d’entreprise, tous secteurs confondus. Nous nous sommes trouvé des problématiques communes, sur lesquelles nous avons longuement échangé. »

En outre, Nathalie a été amenée à se poser de nombreuses questions : « On remet en cause certaines de ses pratiques, on examine certains éléments sous un nouvel angle. Tout au long du dossier, on apprend à argumenter sur sa pratique professionnelle, c’est enrichissant ! » Dorénavant, Nathalie applique de nouveaux principes qui lui permettent d’être plus efficace grâce aux conseils des différents experts qu’elle a pu rencontrer : « Lorsque je dois rédiger un courriel qui doit avoir des effets concrets, par exemple. »

Efficace tout au long de sa formation par validation des acquis, Nathalie est la seule des cinq candidats qui ont démarré en même temps qu’elle à avoir finalisé son dossier dans le délai prévu. « Je m’étais fixé des horaires réguliers assez stricts pour réussir à finir ce brevet dans les temps et afin de ne pas me laisser déborder par d’autres activités. » Diplômée officiellement fin octobre, le précieux sésame est arrivé dans sa boîte aux lettres en novembre 2021. Il récompense une belle obstination, et la validation de ses compétences est d’ores et déjà très utile à VOH.

Nous félicitons Nathalie pour son engagement et pour l’obtention de ce brevet.